Qui s’occupe de bébé pendant ma formation linguistique ?

Soutenue par la Préfecture de Seine-Saint-Denis et la Direction de l’accueil, de l’intégration et de la citoyenneté (DAIC), cette étude lancée par Profession Banlieue fait suite aux réflexions menées au sein de divers groupes de travail, constitués de professionnels concernés par l’apprentissage du français. Il ressort, entre autres, la difficulté pour certaines mères de trouver un mode d’accueil pour leur(s) enfant(s), pendant la formation. Cela engendrerait absentéisme et abandon.

L’objectif de cette recherche-action était alors de déterminer les freins qu’elles peuvent rencontrer dans l’accès et l’assiduité aux formations linguistiques, et de mesurer, parmi eux, le poids des modes de garde. Il s’agissait ainsi de comprendre si ces derniers influent de manière importante sur leur parcours de formation et de définir leurs besoins et leurs attentes en la matière.

Méthodologie adoptée

> Recherche documentaire.
> Sélection de trois associations proposant l’apprentissage du français sur le département (Stains, Saint-Denis et Clichy-sous-Bois).
> Etat des lieux de l’absentéisme et des abandons dans ces 3 structures (recueil et analyse des données).
> Réalisation de 3 entretiens, individuels et collectifs, avec les structures de formations ciblées
> Réalisation de 13 entretiens individuels avec des femmes en cours de formations linguistiques
> Retranscription et analyse thématique des entretiens.
> Mise en place de comités de pilotage et de groupes de travail.
> Rédaction d’un rapport avec préconisations.

Rapport


Les échos

« Qui s’occupe de bébé pendant ma formation linguistique ? Absentéisme et abandon des femmes aux formations linguistiques : le rôle des modes de garde d’enfants », Profession Banlieue, décembre 2011

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page